Fence-All a commencé en 1976 et on nous demande souvent à quoi ressemblait cette année (d’accord, peut-être pas, mais soyez indulgent, nous sommes sentimentaux à ce sujet). Si vous êtes entré dans notre boutique, voici ce que vous avez peut-être entendu jouer sur la radio à transistors AM:

bell bottoms

————–Les chaussures étaient un secret.

Nous n’avions pas de télévision au bureau (à l’époque ou maintenant) mais après une dure journée de travail, nous allions voir Happy Days, M*A*S*H, ​​ou The Six Million Dollar Man. Ou si nous étions chanceux, nous attraperions notre épisode préféré de Three’s Company, celui où les choses semblent vraiment mauvaises, mais tout se révèle être un énorme malentendu.

Que se passait-il dans le monde du sport?

Ce fut une très bonne année. Les Habs entamait à peine sa dynastie de hockey à la fin des années 70, et les Jeux olympiques d’été appartenaient au Canada. Bruce (maintenant Caitlyn) Jenner a remporté le décathlon, Nadia a battu les records avec ses 10 parfaits en gymnastique, et le héros local Greg Joy a ravi de la médaille d’argent au saut en hauteur.

À l’époque, comme maintenant, nous avions un Trudeau comme premier ministre et nos amis du Sud accueillaient Jimmy Carter au pouvoir.

Le gaz était d’environ 18 cents le litre et nous nous en plaignions. Vous vous en souvenez peut-être à 80 cents le gallon: nous étions en train de nous convertir au système métrique.

Pas d’ordinateurs, de téléphones portables ou même de porte-gobelets à café dans les voitures. Une période plus simple, bien sûr, mais nous ne l’échangerions pas pour aujourd’hui. Nous sommes ravis de cette année, malgré les défis du COVID-19. J’espère que vous conviendrez que même s’il est amusant de regarder en arrière, l’avenir est là où se situe l’action.

Prenez soin et être en sécurité,
Vos amis chez Fence-All